Spam ton ennemi

SpamL’idée n’est pas nouvelle, il manquait LE site. Bref, ça devait arriver : permettre de spammer ses ennemis, voire ses spammers.

Il suffit d’entrer une adresse mail pour qu’elle soit affichée sur le site Spamyourenemy.com. Par la suite, lorsque les robots des spammers passent sur la page, ils enregistrent l’adresse et hop : les spams arrivent !

Disponible en français et en espagnol, le site est avant tout anglophone. Hébergé aux Etats-Unis, il est administré par un canadien. Dans la partie anglophone, on trouve la définition du spam, des conseils pour éviter d’en recevoir, mais aussi quelques un des messages qui polluent nos boites.

Le site précise qu’il n’est pas responsable pour les spams qui seront réellement reçus par le malheureux destinataire dont l’adresse sera affichée sur le web. Mwais…

http://www.spamyourenemy.com/fr/

M.A.J. : le site semble être désormais fermé. Sans doute pas plus mal pour éviter le spam. ;-)

6 commentaires pour “Spam ton ennemi”

  1. Noémie C. dit :

    —non-publié—@hotmail.fr

    ça marche plus

  2. sebcom dit :

    En effet, le site a vécu… Tant mieux sans doute. ;-)

  3. La vrai Noémie dit :

    Bonjour,
    Je suis la vraie Noémie, et je n’ai jamais posté le message ci-dessus, je viens d’y tomber en faisant une recherche sur mon nom. J’ai eu des problèmes avec l’adresse qui est donné dans le message, et j’ai été obligée d’en changer. Comment savoir qui est la personne qui a fait ça?
    C’est magnifique d’apprendre qu’on a des ennemis sans qu’on le sache :D

  4. La vrai Noémie dit :

    Merci d’avoir masqué mon nom et mon ancienne adresse.

  5. sebcom dit :

    Bonjour Noémie.

    Je viens d’éditer le commentaire litigieux, n’ayant pas compris au départ qu’il s’agissait de vous spammer (beaucoup d’internautes publient leur mail afin d’obtenir les réponses directement dans leur boite, j’ai cru que c’était le cas). Pour le reste, contactez moi en privé si nécessaire.

    Cordialement,
    Seb, Sebsite.org (le webmaster).

  6. sebcom dit :

    Je vous en prie, c’était le minimum. ;-)

Laisser un commentaire