Freebox : 400 euros prélevés par Free (suite)

Problèmes avec FreeSuite à l’article “les prélèvements maladroits de Free”, vos interrogations ont été nombreuses. Voici vos questions et mes réponses.

Le 09 mai 2005, Free prélevait 400 euros sur mon compte bancaire, cela sans facture ni préavis. La raison ? Free n’avait pas trace du retour de mon modem Freebox après mon désabonnement pour déménagement 9 mois auparavant. Or Free avait mes nouvelles coordonnées puisque j’étais ré-abonné entre temps (la procédure de l’époque voulait que l’on se désabonne puis se réabonne en déménageant) et j’avais fait suivre mon courrier et la ligne téléphonique. S’ils m’avaient prévenu, je leur aurais retourné les papiers prouvant la réception du modem…

Free a bien édité une facture, mais ne l’a pas postée : nous sommes des centaines dans ce cas. L’article qui suit est un condensé des questions que vous m’avez posé suite à la parution du premier article qui relatait l’histoire : “les prélèvements maladroits de Free“.

Questions
Vos questions / mes réponses

Q - Pourquoi ne pas avoir rejeté le prélèvement ?
R - Bien que possible auprès de la banque, cette opération m’aurait mis en irrégularité vis à vis de Free qui aurait alors suspendu mon abonnement (toujours en cours) et certainement mis mon dossier en recouvrement au près de SORECO.

Q - Free ne peut vous avoir prélevé sans facture préalable ?
R - En effet, une facture a été éditée en avril. Mais avec un réabonnement au même numéro, vous n’avez plus accès aux factures de l’ancienne adresse depuis la console en ligne. Et quand bien même, jamais je n’aurais songé à la consulter, me pensant à jour vis à vis de Free.

Q - Free vous a certainement prévenu avant de prélever ?
R - L’article 11.4 des conditions générales de vente (CGV) précise qu’en cas de non retour dans un délai donné, le modem sera facturé 400 euros. La hotline en ligne m’a donc promptement retourné en fin de non recevoir que je connaissais cette condition écrite dans les CGV. Certes, mais comment pouvais-je savoir que Free considérait soudain, sans m’en prévenir, que le modem n’avait pas été retourné ?

Q - Peut-être la lettre de Free s’est-elle perdue ?
R - C’est possible. La hotline en ligne m’a, en effet, répondu : “Vous avez été informé et averti par courrier sur l’adresse du forfait au quel la FREEBOX a été fournie”. J’ai pourtant souscrit au suivi du courrier. Mais Free a peut-être oublié de poster ce courrier ?
- Nous sommes nombreux à ne pas avoir été prévenus, et pas seulement pour la vague de prélèvement de 400 euros du 09 mai 2005. Faites cette recherche dans Google.fr : “prélèvement 400 euros free” (cliquez pour voir).
- Des lettres sont parfois envoyées pour réclamer les 400 euros (voir par exemple sur http://400euros.over-blog.com/), mais seulement dans les cas où l’autorisation de prélèvement pour Free a été levée, Free n’a prévenu que parce que l’autorisation de prélèvement avait été levée et le prélèvement rejetté…

Q - Free doit gagner beaucoup d’argent avec ce procédé ? C’est malhonnête !
R - Non, vu la quantité de matériel immobilisé pour l’exploitation (rien que dans un NRA), ils n’attendent certainement pas après cette facturation pour gagner leur vie. A priori, Free rembourse quand l’erreur est prouvée. Ce serait donc plus un problème de logistique qu’une question de malhonnêté. Chaque Freebox porte un numéro (adresse MAC) qui lui est unique. Il suffit que Free le consigne dans une base de donnée lorsque celle-ci est retournée par le client, ce que la société fait sans doute, mais avec parfois quelques ratées.

Info Le remboursement de Free est arrivé sur mon compte le 14 juin 2005.

2 commentaires pour “Freebox : 400 euros prélevés par Free (suite)”

  1. www.ensemblenjustice.org dit :

    Signons l’appel des citoyens en faveur d’une véritable action de groupes afin d’agir massivement contre les prix excessifs dans la téléphonie mobile, les prélèvements de frais bancaires indus, les défaillances des fournisseurs d’accés à Internet…
    Cette procédure permet à un groupe de particuliers d’agir pour le compte de toutes les victimes sans qu’elles aient à se manifester, ainsi, en un seul procés, la réparation de tous les préjudices sera obtenue.
    www.ensemblenjustice.org

  2. Alain dit :

    Bonjour,
    J’ai eu un peu le même problème avec Free. Après résiliation de mon abonnement, ils ont continué à me prélever pendant deux ans. J’ai engagé une procédure auprès du juge de proximité, qui m’a donné tort !!!

Laisser un commentaire