Gartner déconseille l’iPhone en entreprise

Le cabinet Gartner vient de publier un rapport dans lequel il déconseille l’adoption de l’iPhone pour les entreprises.  Parmi les motifs évoqués, le cabinet d’analyse américain évoque ces arguments :

- l’utilisation facilitée de l’internet mobile associé au haut débit offert par la 3G entraine de grosses consommations de DATA, l’entreprise peut perdre des centaines de dollars lorsque l’employé est à l’étranger, les frais de roaming étant encore conséquents ;

- la consommation électrique lors de l’utilisation du Wifi ou d’applications telles que Exchange ActiveSync ne permet pas de tenir plus d’une journée avec une charge complète, sans même avoir passé d’appels vocaux, le collaborateur peut vite se retrouver à court de batterie ;

- la sécurité ne serait pas toujours de mise malgré l’ajout d’un API de cryptage par Apple, des concepteurs de logiciels tiers (souvent la cause de failles) déclarent que l’accès à cet API serait bloqué par la firme à la pomme… Gartner n’a, en tout état de cause, pas pu tester les possibilités d’encryptage.

iPhone

 

A la consommation “excessive” de données, on objectera le gain de productivité à priori possible.

De plus, tous les téléphones 3G ont cet inconvénient : la navigation devient si fluide et si rapide que l’on consomme beaucoup plus de données qu’en GPRS. L’iPhone n’est pas le seul téléphone portable concerné.

Ces nouveaux usages feront peut-être baisser les coûts DATA, mais ce n’est pas si sûr : les réseaux GSM ont une capacité limitée. Les opérateurs seront donc toujours tentés de modérer leurs consommateurs.

Quant à la batterie, de plus en plus d’appareils rencontrent ce problème. Par exemple, un Nokia N95 8Go, concurrent apparent de l’iPhone, ne tient pas la charge plus d’une journée en utilisation normale.

Mais l’iPhone affiche là encore un défaut de taille : la batterie n’est pas amovible. Il vous est donc impossible d’en emporter une seconde en secours de la première, comme cela se fait avec beaucoup d’autres appareils.

Dans son analyse, Gartner enfonce le clou : ” “This is basically a cellular iPod with some other capabilities and it’s important that it be recognized as such.” Soit en français : “C’est basiquement un iPod-téléphone avec quelques fonctions supplémentaires et il est important de l’appréhender comme tel”.

Note : Gartner est revenu sur son avis depuis l’arrivée de la version 2 de l’iPhone. A lire sur Gartner.com (abonnement) :

- Gartner Changes Its Enterprise iPhone Recommendations.

Laisser un commentaire